La Course aux Thèmes (15.07.2016 au 15.01.2017)

Je connais Céline du blog Le Monde de Sapotille depuis quelques années maintenant et nous avions envie d’organiser quelque chose en commun avec nos blogs. C’est ainsi que l’idée de la Course aux Thèmes est venue. L’objectif est de lire une quinzaine de thèmes pendant six mois. Au fil du temps, nous avons rajouté des petites règles.

  • Nous désirons toutes les deux faire baisser notre PAL. Pour cette raison, pour remplir les différents items, nous avons décidé que nous piocherons les livres de notre pile telle qu’elle était au début du challenge. Les nouveaux arrivants ne peuvent pas compter.
  • Les thèmes qui n’ont pas été réussis pendant la durée du challenge deviennent des handicaps pour la session suivante, rajoutant des thèmes à réussir.

Voici les quinze thèmes choisis pour la troisième édition.

i. Un classique : Rebecca de Daphné du Maurier

C’était un roman que je voulais lire depuis longtemps mais j’ai vraiment été déçue par cette lecture qui m’a vraiment ennuyée. Je n’ai pas été sensible au drame psychologique qui se nouait devant moi.

ii. Le choix de l’adversaire
iii. Un livre concernant la mythologie
iv. Un livre avec un prénom dans le titre : Anna et le French kiss de Stephanie Perkins

Un livre qui m’a énormément étonné car je ne pensais pas autant apprécie cette histoire. Les romances ne sont pas toujours ma tasse de thé mais celle-ci m’a touché. Le personnage d’Anna m’a beaucoup parlé car nous avions tout de même quelques points en commun.

v. Un dernier tome de saga : Les sorcières de North Hampton, Les vents de Salem (3) de Melissa de la Cruz

Une série de plus que je viens de terminer. Je suis un peu déçue par ce dernier tome, sachant que le premier avait été un vrai coup de coeur. Je m’attendais à quelque chose de différents, de plus abouti mais Melissa de la Cruz a trop cédé aux appels de la facilité.

vi. Un livre de moins de deuxx cent pages : L’affaire du chien des Baskerville de Pierre Bayard

Je suis totalement passée à côté de cette lecture. Je n’ai pas compris l’objectif de l’auteur. Pourquoi vouloir démontrer à tout prix que Sherlock Holmes s’est trompé ?

vii. Un livre à la couverture rouge
viii. Un livre d’un auteur français
ix. Un roman fantasique ou de fantasy : Guinevere, La Dame blanche de Jean-Louis Fetjaine

Cet univers de Fetjaine va décidément énormément me manquer. J’ai adoré cette série depuis le début et il propose un magnifique point final qui clôture à la perfection cette série qui m’a tenu en haleine d’un bout à l’autre. J’ai adoré les personnages féminins qui sont encore pires que les hommes.

x. Un livre pioché au hasard : Le pensionnat de Mlle Géraldine, Corsets & Complots (2) de Gail Carriger

Un deuxième tome qui est parfaitement dans la lignée du premier, ni mieux ni pire mais j’apprécie toujours autant l’univers, le personnage principal et l’humour de l’auteur.

xi. Un livre avec un métier dans le titre
xii. Un roman autour de l’adolescence
xiii. Un roman sur la Seconde Guerre mondiale
xiv. Un roman régional : Dictionnaire amoureux de la Bretagne de Yann Queffélec

Une magnifique déclaration d’amour à la Bretagne.

xv. Un livre publié en 2016 : Le copain de la fille du tueur de Vincent Villeminot

Vincent Villeminot est un auteur dont j’entends très souvent parlé. J’ai donc commencé confiante son nouveau roman mais ce fut une énorme déception. J’ai détesté le rythme de l’histoire, cette alternance entre passages intéressants et moment où je m’ennuyais ferme.

Mes handicaps accumulés après les autres éditions.

i. Un livre d’un auteur nordique : Une île trop loin d’Annika Thor

Lu une première fois quand j’étais au collège, cette histoire n’a pas cessé de me hanter depuis. Je l’ai relu il y a quelques mois et elle est toujours aussi bien.

ii. Un livre se déroulant dans une capitale : Occupe toi d’Arletty de Jean-Pierre de Lucovich

J’étais impatiente de le découvrir mais c’est une déception. Je m’attendais à beaucoup mieux au vu du sujet, Paris sous l’Occupation, le mélange entre fiction et réalité que j’adore. Cependant, je me suis ennuyée.

Advertisements